AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i know you try to forget (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Andreotti

avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 19/08/2012
Crédit : AVATAR @ HERJULIWIII + BANN @ tumblr
Célébrité : Adam Levine
Job : Responsable marketing

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: i know you try to forget (r)   Jeu 30 Aoû - 20:46


|| ►
i know i give to you a month go
i know you try to forget
tonight, we are young

LYRICS / WE ARE YOUNG © FUN.
Depuis que Nera était revenue d'entre les morts, du moins après avoir disparue pendant deux ans, il ne pensait qu'à elle. Gabriel ne pensait pas être autant obséder par elle si elle revenait. Certes, il avait souvent penser à elle durant ces deux années mais ne pensait pas à ce qu'elle revienne et qu'elle chamboule sa vie ainsi. Non, il se faisait simplement à l'idée qu'il l'avait perdu. De plus de la façon dont ils s'étaient quittés cela le frustrait. Il savait que ça avait pu la blesser le fait qu'il soit désormais avec Agatha. Mais il ne peut pas dire le contraire, elle avait réussit à le faire sourire quand il n'était pas bien, à le rassurer quand il le fallait. Puis, Agatha c'était au fond Nera. On pourrait croire que tous les différencie mais au fond c'était les même. Dix heures, après une longue douche, il en sortit un Gabe en forme. Il prit une chemise blanche qu'il laissa légèrement ouverte ainsi qu'un jean et des petites baskets de ville. Une tenue bien simple mais aucunes réunions en vue, et il n'avait pas envie de se prendre la tête. Il se rendit ensuite dans la cuisine et s'enfila deux trois gâteaux. Une fois manger, il enfila sa veste dans le salon ainsi que ses chaussures. « T'es prêt... » Il n'eût même pas le temps de finir sa phrase que la jeune femme arriva de la chambre. Elle était très belle. Elle n'avait pas du tout le même style que toutes ces filles. Elle avait son style et c'est ça qui lui plaisait énormément chez elle. Il lui sourit et ils partirent tous les deux pour le boulot. Une fois arriver au sein de l'entreprise, il eût une soudaine envie de caféine malgré sa grande tasse de café avant de partir, il y a de ça quinze minutes. « Ça te dit un café ? Je vais nous en chercher prend nous une table. » Il déposa un baiser sur le coin de ses lèvres et partit en direction de la machine à café. Lui et la caféine ça toujours été une grande et longue histoire d'amour. Dans ce milieu, c'est lui qui vous tient en vie. Et les machines à votre disposition ne faisait que vous insister à en boire, heureusement il en sortait de très bon expresso et cappuccino. Il entra dans la machine des sous et commença sa commande.

Gabriel › Agatha › Nera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agatha Malinowski

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2012
Crédit : riverside (avatar).
Célébrité : mischa barton
Job : mannequin

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   Dim 2 Sep - 23:09

You and I get so, damn dysfunctional we stopped keeping score.
You and I get sick, yeah I know that we can't do this no more.

|► maroon 5 † one more night.
La journée devait bien se passer, Agatha avait rendez vous avec un photographe en fin de journée afin de parler d'un shooting qu'elle avait il y a quelques jours, il devait lui montrer le rendu final des photos. Agatha était d'ailleurs très impatiente de les voir, il faut dire que pour elle tout se passait plutôt bien pour elle en ce moment. Elle était même en couple avec Gabriel, chose qu'elle avait attendu depuis tellement de temps. D'ailleurs alors qu'elle était entrain de choisir sa tenue, elle pouvait entendre qu'il était encore sous la douche, son choix fait, Agatha l'avait déposé avant d'aller se chercher un petit quelque chose dans la cuisine, pour finalement retourner enfiler ses vêtements. Elle avait opté pour une tunique blanche opté de quelques symboles ethniques accompagnée d'une paire de boots à frange, Agatha avait également prit soin de choisir un sac à main assortie à sa tenue. Alors qu'elle vérifiait que sa tenue dans le miroir elle avait entendu la voix de Gabriel, elle avait donc quitter la chambre, afin qu'il se rende compte par lui même qu'elle était prête, et qu'ils pouvaient donc se rendre a Devotion. Elle n'en revenait toujours pas de travailler pour ce magazine, c'était sûrement pour ça qu'elle profitait de chaque shooting qu'elle avait la chance d'avoir, mais qu'elle se donnait aussi tous les moyens de réussir, elle n'avait aucune envie de quitter l'entreprise. En arrivant au sein de la boite du magazine, Gabriel lui avait directement proposé qu'elle leur choisisse une table puisqu'il allait leur prendre un café, décidément il ne changerait jamais, après qu'il ait déposé un rapide baiser aux coins de ses lèvres il était parti vers les machines, alors qu'elle s'était mise en recherche d'une table disponible, elle avait d'ailleurs salué quelques uns des mannequin en chemin. Finalement son regard se posa sur une table vide, elle avança jusqu'à cette dernière pour déposer son sac à main dessus, attendant que Gabriel ne revienne. Seulement quand Agatha arriva près de la table, une autre personne avait finis par arriver, surement pour s'y installer, et elle ne connaissait que trop bien ce visage. « Qu'est-ce que tu fais ici? » En aucun cas elle ne comprenait la présence de Nera, celle qui autrefois avait était sa meilleure amie, et bien qu'elle l'a considérait plus que ça, elle n'avait pas hésité à la trahir et lui planter un couteau dans le dos, et mettant de cette façon un terme à sa carrière de mannequin. « Gabriel va mieux maintenant, il s'est enfin remis de ce que tu lui as fais subir. » Dans la logique des choses, Agatha aurait du s'excuser pour ce qu'elle lui avait subir, c'est vrai toutes les deux étaient soudées comme les deux de la main, elles étaient tout le temps fourré ensemble, « Faut dire que depuis qu'on est ensemble je l'ai pas mal aidé a aller mieux. » Agatha prenait un malin plaisir a lui lancer dans la figure qu'elle était en couple avec son ex, autant dire que ça pouvait être considéré comme un second couteau dans le dos de sa part, mais Nera l'avait un peu cherché quand elle était sortie avec Gabriel alors qu'elle connaissait ses sentiments à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nera Stahelin
'CAUSE YOU ARE MY MEDICINE.
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/08/2012
Crédit : avatar@farewell
Célébrité : Teresa Palmer
Job : Mannequin

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   Mer 5 Sep - 3:54


|| ►
After all that you put me through,
You think I'd despise you,
But in the end I wanna thank you,
'Cause you've made me that much stronger.

LYRICS / FIGHTER © CHRISTINA AGUILERA
Je suis le genre de fille qui ira pleurer dans les toilettes et une minute après sortira comme si rien ne s'était passé. Je pense que j'ai cette force en moi qui me permet de geler mon cœur et de ne plus rien ressentir. De me relever facilement après que l'on m'ait assené un coup. Je suis une battante, une femme forte et personne ne me mettra à terre. Mais hier, j'avais cru ne jamais m'en remettre et pourtant en me levant ce matin j'avais la sensation de retrouver la Nera forte et froide d'autrefois. Jamais quelqu'un ne m'avait fait autant de mal. Gabriel a été le seul et unique à pouvoir me mettre à nue dans les deux sens du terme. Avec lui, je perdais ma carapace et je me sentais faible et sans défense. Je n'aimais pas cette sensation surtout lorsqu'on se disputait et là j'étais passée pour la conne de service. J'avais prononcé les trois mots les plus sincères et comme une débutante. Non seulement je m'étais faite rembarrée, mais en plus il avait retrouvé l'amour et ce avec mon ancienne garce de meilleure amie. Ça m'avait assommée. Je crois qu'au fond de moi, il y a toujours cette petite fille enfuie qui croit au prince charmant. Et je me sens stupide d'avoir cru que c'était Gabriel puisque au vu des évènements, il est loin de l'être. Alors j'ai ravalé tout cela en moi. Cela ne veut pas dire que je suis guérie, cela mettra beaucoup de temps. Mais je fonctionne comme ça, je me ferme comme une huitre, tous mes sentiments sont refoulés à l'intérieur de moi. J'ai pleuré et pleuré encore toute la nuit. Puis plus aucune larmes ne sont venues et je me suis sentie en quelque sorte mieux. Et maintenant, je redeviens la Nera que tout le monde connait, je marche la tête haute dans les couloirs au sons de mes Chloé qui résonne comme des lames tranchantes sur le sol. Le regard déterminé et l'allure hautaine et pressée que j'adopte pour qu'on ne puisse pas m'atteindre. Cette expérience m'aura apprise qu'il ne faut jamais s'ouvrir aux autres. Jamais je ne referais cette erreur. Une fois qu'on a ce genre d'expérience, on ne refait pas les mêmes erreurs et cela nous endurcie beaucoup. Je marchais donc dans les couloirs de Devotion, plus mature, plus sereine que d'habitude, mon Stella McCartney au bras et lunettes de soleil cachant mes yeux. Je commençais toujours la journée par un café. Un point commun que je partageais avec Gabriel étant une grande addict de café. Mais je n'allais pas changer mes habitudes pour éviter de le croiser. J'avais décidé de faire la fille qui s'en foutait royalement, j'étais celle qui avait la classe alors je ne me laisserais pas emporter dans des cris et des larmes pas encore une fois. J'avais été stupide et puéril et on ne me reprendrait pas à agir aussi spontanément. Je calculerais tout désormais. Robot Nera à votre service. Quant à Agatha, elle était morte pour moi, mais j'avais cependant quelques comptes à régler avec elle. D'abord je lui arracherais la tête et lui foutrais une raclé et après je ne la calculerais plus comme l'insignifiante petite merde qu'elle était. Mais je devais d'abord lui faire comprendre certaines choses à cette conasse ! Je la voyais donc arriver avec Gabriel, d'une certaine façon j'avais fait ses allez-retour pour pouvoir les attendre et foncer directement sur la blondasse dès le matin. A voir leur manège de petit couple en carton, je sentais monter en moi la colère, que je tempérais avec aisance, ayant cet art subtil de ne rien laisser transparaitre. Et je marchais en sa direction, de plus en plus vite pour lui voler une table qu'elle convoitait in extremis. Je voulais dès le début imposer ma supériorité car je voulais à tout prix tourner la situation à mon avantage. J'enlevais mes lunettes et lui lançais un regard défiant, m'installant confortablement sur ce qui était à présent ma table. Ses répliques tranchantes ne se firent pas attendre. Je ne cacha pas un petit rire de dédain. Lui faisant noter sa puérilité. Elle était comme un taureau à la charge, elle n'avait aucune subtilité. Je lui répondis sèchement, mais calmement et avec l'air le plus hautain que je puisse prendre. « Bonjour à toi aussi Agatha. Tu as toujours tes manières rustres à ce que je vois. Mais ça je l'ai bien compris lors de notre dernière soirée, il y a deux ans, n'est-ce pas. » Je lui souriais hypocritement, lui lançant à la fois un regard noir. J'étais contente d'avoir le dessus car elle ne savait pas la raison de ma présence et je pouvais en jouer. Et lorsqu'elle me parla de Gabriel et de comment elle l'avait réconforté., je souriais intérieurement car il en fallait beaucoup plus pour m'atteindre. Elle jouait à un jeu où elle risquait fortement de se bruler les ailes car j'étais très bonne à ce ping pong de remarques blessantes. Je n'en étais pas à mon coup d'essais. Les petites pouffiasses je connaissais. J'aurais juste jamais imaginé ça de Agatha, mais finalement on croit connaître des personnes alors que non. Ils vous plantent un couteau dans le dos sans que vous le voyez venir. « Je travaille figures-toi. Mais ne t'inquiète pas, je ne suis pas revenue ici pour Gabriel et encore moins pour toi. Mais tu sais comment ça a toujours été entre lui et moi. Tu as beau essayer de toute tes forces, je crois qu'on reste des magnets qui s'attirent indéniablement. Mais c'est bien de rêver à l'impossible. » Je croisais mes jambes, checkant mon téléphone, lui prêtant une oreille distraite pour la faire à son tour sentir inexistante à mes yeux. Je voulais la faire descendre plus bas que terre comme ce qu'elle m'avait fait sentir deux ans plus tôt. Je rajoutais encore une couche lorsqu'elle m'apprit pour son couple. Ce n'était pas une nouvelle pour moi et je voulais le souligner. « Oui Gabe me l'a dit hier lors de notre petit tête à tête. C'est fou comme les opposés s'attirent. Je suis ravie que tu ais pu servir de roue de secours, c'est vrai c'est un rôle qui te va à merveille et ce depuis toujours. Devrais-je t'appeler Soeur Agatha désormais ? Malheureusement, une Sœur n'est pas censée se taper le mec de sa meilleure amie. Mais bon tu as dû te dévouer corps et âme et surtout corps j'imagine et ce pour la bonne cause, c'est ça ? » Je continuais de lui lancer des piques à tout va de façon désarmante et nonchalante. Je la provoquais encore et encore, voulant la pousser à bout. J'avais envie qu'elle fasse une scène au milieu du hall bondé. Je voulais la faire hurler, la rendre folle de rage car je savais qu'elle n'aurait jamais ce que Gabriel et moi avions et c'était ça qui la rongeais au plus profond d'elle. Leur couple n'était que du carton, qu'une façade grotesque qui jurait avec le reste.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Andreotti

avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 19/08/2012
Crédit : AVATAR @ HERJULIWIII + BANN @ tumblr
Célébrité : Adam Levine
Job : Responsable marketing

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   Mer 5 Sep - 19:16


|►
I’m waking up to ash and dust
I wipe my brow and sweat my rust
I’m breathing in the chemicals

lyrics @ radioactive - imagine dragons

Je ne savais plus comment réellement me comporter avec les gens qui m'entouraient. Y compris Agatha. Je ne lui avais pas parler de Nera. Du moins, que je l'avais revu. Encore moi qu'elle m'avait dit je t'aime. Je ne sais pas comment elle pourrait le prendre. Je ne sais pas si la conversation que j'avais eu avec Nera signifiait quelque chose. Un futur ou simplement la fin. Au fond de moi, je sais que Nera et moi ce n'est pas finis même si je me dis le contraire. Je suis dans une situation de merde où je suis le seul responsable. Une personne souffrira. Et ça, je veux pas. J'ai été con aussi de choisir l'ancienne meilleure amie de ma petite amie, et maintenant mon ex-petite amie. Comme petite amie. Je me sentais faible, je le suis encore. Plus rien ne m'intéresse, ni même les femmes. J'ai attendu tellement longtemps le retour de Nera que je perdais espoir. Revoir Agatha m'apporter un peu d'elle, j'ai pas cherché à comprendre. Et maintenant qu'elle revient. Agatha est là. C'est tellement ... Dur. Nos cafés finissaient de se préparer que je cherchai du regard Agatha. Ne pas me retrouver comme un con dans la cafétéria à la chercher. J'écarquilla les yeux. Je déglutis difficilement. Mon pire cauchemar. Le bip de la machine m'interpella comme quoi mon café était prêt. Je continuais de regarder Agatha qui se trouvait avec ... Nera. Elles parlaient. Je me brûla légèrement le doigt en prenant le gobelet à côté au passage. Je laissa filer entre mes lèvres une injure. Je prend mon courage à deux mains. Tu peux pas continuer à te cacher. Plus j'approcher, plus je comprenais leur conversation. Qui était tout sauf amical. Des magnets ? Comment elle ose dire ça après qu'elle m'est rejetée, comme elle peut dire ça à Agatha. Je commençais à comprendre. Voilà maintenant qu'elle parlait de notre entre-vue, j'appellerai pas ça un tête à tête moi. Je bouillais à la voir comme ça. Hautaine comme jamais. Oh que ça m'aurait plus si j'aurai été son homme mais là pas du tout. J'accélère mon pas pour mettre fin à leur conversation. « Nera. Ravi de voir que tu vas bien. » Ma voix manquait de se faire anxieuse, je pris une respiration plus lente. Je ne lui souris même pas. Contrairement à elle qui faisait comme si tout allait bien, comme si elle était aussi forte qu'avant. Mais je savais très bien que c'était faux. « Je crois qu'on avait la même table en vue. On va donc se joindre à toi comme il n'y a pas d'autres tables. » Bien sûr qu'il y en avait. Autant rentrer dans son jeu. Je m'installa face à elle. Tendis le gobelet de café à Agatha, d'un léger sourire. « Tiens. » L’incitant à s’asseoir. Je pris une gorgée de mon café, il me brûla la gorge mais étrangement je ne ressentis rien. Juste un arrière goût d'amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agatha Malinowski

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2012
Crédit : riverside (avatar).
Célébrité : mischa barton
Job : mannequin

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   Mer 12 Sep - 0:09

when you fall. i’ll take my turn.
and fan the flames as your blazes burn.

|► linkin park † burn it down.
Agatha revoyait souvent cette fameuse soirée où elle avait brisé la carrière de Nera ainsi que l'amitié qui les unissait toutes les deux. Elle avait beau avoir dit a mainte reprise la considérer comme sa soeur, elle n'éprouvait pas l'ombre d'un remords, pire que ça elle était sûre que son ancienne meilleure amie l'avait tout bonnement mérité. Il faut dire que même si elles avaient l'air assez complémentaire, elle avait vu rouge le jour où elle avait finis par céder aux avances de Gabriel, et le désir de se venger avait finit par grandir avec le temps, elle n'avait qu'à attendre le bon moment. Et alors qu'elle pensait avoir laisser tout ça derrière elle, elle s'était retrouvée face à Nera alors qu'elles étaient toutes les deux arrivaient à la même table, Agatha ne croyait pas vraiment aux coïncidences, Nera avait du l'apercevoir et décider de l'affronter, qu'importe, ce n'était pas le regard qu'elle était entrain de lui lancer qui allait lui faire bien contraire, elle avait beau être surprise de la revoir à Devotion elle n'allait sûrement pas se laisser faire, elle avait même mis directement les pieds dans le plat sans prendre la peine de se payer les politesses d'usages. Son sourire hypocrite et sa réplique ne firent qu'agacer d'avantage la jeune femme. « Des manières rustres lors de cette soirée? Je ne crois pas ce n'était que mon devoir de prévenir le magasine qu'une de leur mannequin en était venu a se résoudre à sniffer un rail de coke dans les toilettes lors d'une soirée pour le magasine justement, c'était là une belle publicité que tu voulais leur faire. Je suis d'ailleurs surprise de te revoir ici, il va te falloir quoi quelques jours pour replonger? » Elle n'avait pas hésiter à mettre l'accent sur les fameux faits, appuyant par la même occasions sur les vieux démons de Nera, clean ou pas elle en avait rien a faire, et elle se fichait même de la blesser en lui parlant de ça. Tout en continuant de vouloir la blesser elle n'avait pas hésité une seule seconde a lui parler de Gabriel, mettant une nouvelle fois l'accent sur le faite qu'elle avait été là pour lui et que par la même occasion ils étaient ensemble maintenant. Et la contre attaque de Nera ne se fit pas attendre, il faut d'y qu'elle s'y attendait elle avait eu l'occasion de voir ce genre de dispute se produire entre Nera et un ou deux mannequin de la boite, mais aujourd'hui il s'agissait de leur premier face à face à elles deux. Lorsqu'elle compara elle ainsi que Gabriel a des magnets elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Quand a la voir essayer de jouer les indifférentes essayant même de sûrement se la jouer distraite pour ne pas l'écouter n'eut probablement pas l'effet escompté qu'elle l'écoute ou non, à vrai dire elle n'en avait pas grand chose a faire. « Tu travailles? C'est fou ça, ils n'ont vraiment pas peur de prendre des risques en te remettant dans la boite, j'espère pour toi que ta réputation de junkie ne portera pas préjudice une seconde fois au magazine. » L'entendant ensuite dire que Gabriel l'avait mis au courant pour leur couple la veille eu comme l'effet d'une bombe, il savait depuis la veille qu'elle était de retour et il n'avait même pas prit la peine de la prévenir et encore moins de lui apprendre qu'ils avaient discuté. Il faut dire que les savoir passer du temps ensemble ne l'enchantait pas vraiment. Agatha commençait a bouillir à l'intérieur, elle n'avait qu'une envie, exploser, et alors qu'elle s'apprêtait à répondre, ne voulant surtout pas lui laisser cet air ravi sur le visage, elle fut stoppé net par l'arriver de Gabriel, toujours son regard noir posé sur Nera, elle finit par le détourner vers Gabriel quand ce dernier lui tendit le café qu'il venait d'aller chercher, l'invitant par la même occasion par s'installer, geste qu'elle fit machinalement sans vraiment s'en rendre compte. « Merci. » Posant le café sur la table, elle garda ses mains posé autour a vrai dire elle n'avait plus vraiment envie de café, la seule idée qui lui traversé l'esprit était de le pousser afin qu'il se renverse sur Nera, mais malgré tout elle ne fit rien.« J'appellerais pas vraiment ça comme ça, mais vu la lâcheté dont tu as fais preuve il a eut besoin de soutient. Ah oui? Et par contre une soeur peut se permettre de sortir avec le mec pour qui sa meilleure amie a des sentiments? Détrompes toi Nera je suis loin d'être comme toi. » Elle n'avait tout de même finit par répliquer, elle n'avait aucune envie de stopper la discution, ou du moins la dispute a ce niveau là. Elle ne voulait pas lâcher le morceau bien que Gabriel ait essayé d'apaiser en quelques sortes les choses en arrivant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nera Stahelin
'CAUSE YOU ARE MY MEDICINE.
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/08/2012
Crédit : avatar@farewell
Célébrité : Teresa Palmer
Job : Mannequin

Feuille de personnage
Things to do/remember:
Répertoire iphone:

MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   Mer 12 Sep - 15:15


|| ►
I must admit
I can't explain
Any of these thoughts racing
Through my brain
It's true
Baby I'm howlin' for you.

LYRICS / HOWLIN' FOR YOU © THE BLACK KEYS
Je sentais la rage à l'intérieur de moi, si j'avais pu la tuer avec mon regard je l'aurais fait. J'avais beau avoir les yeux bleus, je crois qu'ils avaient virés au noir comme dans les films. Franchement elle manquait pas de culot de venir me voir et de remuer le couteau dans la plaie. Elle était fière, tellement fière de ce qu'elle m'avait fait en retour. Mais j'allais bientôt effacer son sourire de petite conne, elle ne savait pas à qui elle s'attaquait. Autant, Gabriel avait le don de me rendre douce et fragile comme un agneau, mais avec elle j'allais être sans pitié. Il ne restait aucune trace de nos amitié, elle était morte il y a deux ans et je n'aurais aucun remords après lui avoir régler son compte Gabriel ou pas à nos côtés. Elle avait du répondant, moins que moi, mais je l'écoutais toujours avec un air distrait et hautain. Elle me sortait l'excuse de la bonne petite employé modèle. Oui, c'était son devoir de me dénoncer pour sauver le magasine. J'en ris, c'était tellement hypocrite de sa part. Puis je levais mes mains et l'applaudissait. « Félicitation mademoiselle Malinowski, Devotion vous remercie de votre dévouement. Vous pouvez aller chercher votre récompense dans le bureau des conasses traitresses au deuxième étage. » Je lui lançais un sourire hypocrite et mesquin. Elle était désormais lancée sur le sujet de la drogue puisque madame se considérait comme une sainte et moi bien sûr, j'étais une trainée et non l'inverse. Elle vivait dans un monde où elle se croyait être la victime de l'histoire et se prenait pour madame je sais tout. Ça m’irritait au plus au point. Elle se croyait au dessus de moi car elle avait Gabriel, sa célébrité, mais elle ne valait pas mieux voir pire. C'était elle qui avait tout fichue en l'air avec Gabe et elle me jugeait. Je ne la laisserait pas me rabaisser comme cela. « Je n'ai aucune justifications à donner à une petite fille des rues comme toi. Tu n'es pas mon supérieur alors fermes là ! Encore une fois le rôle de Soeur Teresa te va très mal. Pourquoi tu enlèverais pas ton masque qu'on voit vraiment la vipère hideuse que tu es ? » Touché, elle avait parlé de mon problème de drogue, j'allais lui rappeler d'où elle venait parce que quand on a un passé comme le sien, on se la boucle. Elle avait voulu la jouer mesquin et bas dès le début, j'allais la prendre à son jeu. Je pouvais très facilement avoir de dessus et ça lui ferait très mal si elle continuait comme cela. La partie était lancée, on ne pouvait pas faire marche arrière, il fallait que l'on sache qui de nous deux allait gagner. Alors que j'attendais sa réponse, je remarquais enfin la présence de Gabriel. Qu'est-ce qu'il foutait là ? Putain, mais fallait toujours qu'il se la ramène quand il ne le fallait pas ! Cette discussion était entre Agatha et moi. Tant pis, il verrait sa soit disant petite amie se faire descendre plus bas que terre. Si il voulait assister à ça, c'était son choix. Je tournais mon visage vers lui, le regard froid et détaché. « Je croyais qu'on avait plus rien à se dire Mr Andreotti. » Je faisais bien évidemment référence à nos emails de ces derniers jours qui avaient été pour le moins violents dans les choses que nous nous étions écris surtout les miens. Lui indiquant en d'autres mots qu'il n'était pas le bienvenue du tout. Mais il ne sembla pas en prendre compte et énonça clairement son intention se prendre part à notre discussion ou partie de répliques pour être plus juste. « Parfait. Comme ça, je pourrais admirer votre couple en carton de plus près. Quelle chance ! » Je lui lançais un regard des plus noir avant de tourner ma tête vers Agatha, l'ignorant totalement. Malheureusement, j'étais face à lui et je détestais devoir affronter son regard. Je n'avais surtout pas envie qu'il me rende faible et que je ne puisse pas finir de régler son compte à Agatha. Elle aussi semblait totalement oublier la présence de Gabriel et elle continuait de me lancer ses piques. J'avais envie de prendre sa tête et de la fracasser contre la table. Elle m'énervait à parler à la place de Gabriel. Elle le mettait dans la position de la victime aussi, le pauvre et gnagnagna. J'étais donc la méchante. Et bien que son opinion ne m'importait guère, j'avais envie de la rabaisser et je saisissais l'occasion de le faire devant son cher et tendre. Ça me donnerait plus de satisfaction de la voir réduite à une petite merde devant Gabriel. Je me lançais donc, jamais à court de répliques. « Tu sais Gabriel est là, il peut parler pour lui-même. Mais comme tu le laisses entendre, c'est encore un bébé qui a besoin que Maman Agatha parle à sa place et s'occupe de lui. Vous en pensez quoi Mr Andreotti ? » Je me tournais vers lui, lui souriant triomphante. Je prenais tellement de plaisir à cracher mon venin, c'était salvateur. J'avais aussi envie d'entendre l'opinion du concerné car par email, il avait une tout autre opinion concernant notre histoire. Elle n'était vraisemblablement pas terminée pour lui et bien que par email je lui avais dit que nous deux c'était impossible, je savais que j'étais la femme de sa vie et que Agatha n'était qu'un passage. Et je voulais le montrer à l'autre pouf. J'avais été blessée et par fierté je lui avais dit que c'était fini, mais le voir avec Agatha me donnait envie de le récupérer plus que jamais. Je voulais leur montrer tant à lui qu'à elle, que elle n'était là que pour me remplacer. « Tu sais, tu veux tout me mettre sur le dos Agatha, mais Gabriel est celui qui a eu des sentiments pour moi en premier et non pour toi. Donc tu es prête à me haïr moi, mais par contre ça ne te dérange pas de lui servir de mouchoir jetable après notre histoire alors qu'il n'a pas voulu de toi en premier lieu. Tu vois, finalement, ce n'est pas moi le méchant loup dans l'histoire. Et dans ce cas, permet moi de te dire très chère, que tu es bien pire que moi. » Et sur ces mots, je lui lançais un regard qui voulait dire "Tu sais que j'ai raison, arrêtes de te voiler la face". J'avais bien sûr insinué le fait que j'étais la seule et l'unique. Et comme pour illustrer ma pensée et montrer à Gabe qu'il comptait toujours pour moi, discrètement, sans que Agatha ne s'en aperçoive, je décroissais mes jambes pour défaire ma chaussure droite. J'avançais mon pied vers l'entrejambe de Gabriel et le posait dessus exerçant une petite pression qui je le savais allait lui provoquer une sensation agréable. J'avais évité son regard pendant toute la discussion et enfin je le fixais avec un regard profond presque séducteur. La partie est loin d'être terminée ma chère Agatha, elle ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i know you try to forget (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i know you try to forget (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Devotion, your magazine. :: • BIG PLACE :: • TAKE A BREAK-